Huiles d'olives - Algérie : Kabylie

 

K-Moulin Saoudi

Moulin à Mezguene

HUILES D’OLIVE

Traditionnelles, ces huiles d'olive ont une spécificité qui seduit ou déroute. D’olives vertes, utilisé en Kabylie comme médicament, elle a un arôme d’olive confite prononcé. D’olives noires, elle développe des saveurs de sous bois.

VERTE 500 ml

NOIRE 500 ml

 

huile d'olive de kabylie

 

[ PASSER COMMANDE ]

Nos autres huiles d'olive :

Huiles d'olive d'Algérie : Kabylie | Huiles d'olive de Crète | Huiles d'olive d'Espagne : Andalousie - Catalogne | Huiles d'olive de France : Corse - Languedoc - Provence - Roussillon | Huiles d'olive de Grèce : Péloponnèse | Huiles d'olive d'Israël | Huiles d'olive d'Italie : Latium - Ligurie - Ombrie - Pouilles - Sardaigne - Sicile - Toscane | Huiles d'olives de Jordanie | Huiles d'olive du Portugal | Huiles d'olives de Tunisie | Huiles d'olive de Turquie | Huiles d'olive : idées cadeaux

La Kabylie est une région montagneuse (entourée de plaines et par la mer) du nord de l'Algérie, son nom viendrait de l'arabe al-Qaba'il pluriel de Qabila qui signifie "confédération" (qui donna le mot berbère taqbilt), confédérations de tribus déjà mentionnées dans l'antiquité sous un nom proche : Cabales. Pour l'historien Ibn Khaldoun, elle représente la portion du territoire qui s'appelait "la province de Bougie" ; ce que les anciens kabyles appelaient Tamawya taqbaylit ou tamawya tout court, "fédération kabyle". Actuellement ses habitants l'appellent « Tamurt n Leqvayel » (La terre des Kabyles). Le poète se plaît à l'appeler « tamurt idurar », la terre des montagnes. Le pays des montagnes représente le Djurdjura occidental que les anciens appelaient « Aït Wadda « (Ceux d'en-bas) et le Djurdjura oriental qu'ils appelaient « Aït Oufella » (Ceux d'en-haut). La Kabylie possède une côte qui s'étend sur plusieurs centaines de kilomètres. Elle fait partie de l'Atlas et se situe donc en bordure de la Méditerranée qui lui fournit ce que l'on appelle « la corniche kabyle », située entre Bougie et Jijel, dans ce qui était appelé colonialement la « Petite Kabylie ».

Source : Wikipedia